Configurer Asterisk avec Free

Activation du compte SIP

Avant toute chose, se connecter sur le site de Free et aller dans Téléphonie > Paramétrer mon compte SIP. Activer le compte SIP et rediriger les appels entrant vers le "téléphone SIP". Choisir un mot de passe, puis valider. Redémarrer la box (en Freebox v5).

Configuration d'Asterisk en interface web

On commence par configurer les informations classiques :
Type : SIP
Provider name : Un nom pour le trunk, par exemple "Freephonie"
Hostname : le serveur d'en face. Dans notre cas, "freephonie.net"
Username : l'identifiant, qui est le numéro de téléphone assigné par Free (souvent en 09xxxxxxxx)
Password : le mot de passe renseigné dans la première étape.

Une fois le trunk créé, il faut l'éditer pour remplir les champs suivants :
FromDomain : pour les appels sortants, doit être défini à "freephonie.net"
FromUser : pour les appels sortants, doit être votre numéro de téléphone au format international. Quelque chose comme "00339xxxxxxxx".
AuthUser : votre numéro de téléphone ("09xxxxxxxx")
insecure : very (recommandé)

Attention : sans FromUser et FromDomain, vous pourrez recevoir les appels mais pas en émettre.

Configuration d'Asterisk en CLI

Éditer /etc/asterisk/users.conf et ajouter une section :

[09xxxxxxxx]
host = freephonie.net
username = <numéro de téléphone>
secret = <mot de passe>
trunkname = Freephonie
context = <nom de votre contexte (p.ex : default) >
hassip = yes
registersip = yes
trunkstyle = voip
fromuser = <numéro au format international. ex : 00339xxxxxxxx>
authuser = <numéro de téléphone>
insecure = port,invite


Augmentation du "defaultexpiry"

Le temps d'expiration du REGISTER est par défaut à 120 secondes alors que Free refuse le ré-enregistrement avant 30 minutes. Pour éviter d'avoir plein de warnings dans les logs, on peut l'augmenter : éditer /etc/asterisk/users.conf et dans la section du trunk, ajouter :

[09xxxxxxxx]
[...]
defaultexpiry = 3600

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.leslamas.net/index.php?trackback/70

Fil des commentaires de ce billet